Sandrine Joseph, une femme de tête et d’engagement

Cadre supérieur, Sandrine Joseph, 37 ans, se nourrit de défis, de convictions et de son engagement au sein de différents réseaux européens.


















Il est difficile de résumer le parcours de Sandrine Joseph tant il est riche et varié ! Une chose est sûre : elle s’est toujours donné les moyens de sa réussite et de ses ambitions.

Dès 20 ans, elle commence à travailler pour financer ses études (Maîtrise de finances et DEA de stratégie industrielle à la Sorbonne) et fait ses premières armes au sein de la fonction publique : ministère des finances et l’ENA. Mais plutôt que de tenter d’intégrer un grand corps de l’Etat, Sandrine Joseph préfère se tourner vers un cabinet de conseil en stratégie spécialisé dans Internet, un secteur alors naissant.

Repérée et embauchée par France Télécom – Orange en 1998, elle occupe successivement des postes à dominante marketing, finance et technique. « Ce qui me guide et me motive, c’est l’innovation, l’accompagnement du changement et le relationnel. Je recherche les défis et apprécie d’avoir une vision stratégique des choses ». En 2007, elle devient marketing manager au sein de l’incubateur d’Orange (Orange Labs) où elle travaille sur des projets innovants, utilisant à la fois ses compétences en finances et marketing.

Read the article at the original source:
http://www.maviepro.fr/magazine/vie-pro/sandrine-joseph-une-femme-de-tete-et-d-engagement














Directrice Talent management et développement des cadres chez un opérateur télécom.

Sur quels réseaux sociaux êtes-vous inscrits ? Pourquoi ceux-là ? A quoi cela vous sert-il (vous a-t-il servi / pensez-vous que ça vous servira) ?

Je suis inscrite sur des réseaux professionnels généralistes (Linkedin, Viadeo, Xing) pour développer ma visibilité et trouver rapidement des informations me permettant d'être performante dans le cadre de mes missions, créer des opportunités pour bouger. Ayant mon hobby - RISKANGEL (financement des start-ups), Linkedin me permet de cibler mes invitations, de trouver des angels pour mes porteurs de projets, ainsi que des spécialistes pour faire mûrir des projets. Dans le cadre de la promotion des femmes de couleur en entreprise (Black Women in Europe), je trouve des relais internationaux, tant en capitalisation des bonnes pratiques, qu'en brainstorm sur des problématiques internationales.

Original post:
http://www.courriercadres.com/content/sandrine-joseph


No comments:

Post a Comment

Place a comment: